Flag

An official website of the United States government

ALLOCUTION DE L'AMBASSADEUR EUGENE YOUNG À L’OCCASION DE LA CÉRÉMONIE DE REMISE DE DONS DU PROJET CEERC
DE L'USAID
5 MINUTE READ
janvier 2, 2024

BRAZZAVILLE, LE 20 DÉCEMBRE 2023

Mbote na bino ! (Bonjour à tous !)

En novembre 2002, j’ai eu le plaisir de lancer officiellement l’activité Conservation through Economic Empowerment in the Republic of Congo (CEERC) à Brazzaville.  Son objectif principal est de soutenir les communautés locales qui vivent dans et autour des forêts tropicales de la République du Congo, de stimuler les investissements privés écologiquement durable et de diversifier l’économie tout en atténuant les menaces qui pèsent sur l’environnement.

Une année plus tard, j’ai le plaisir de participer à cette cérémonie de remise d’équipements et de chèques aux bénéficiaires du projet. Ce don est composé de divers équipements agricoles identifiés par les agriculteurs comme prioritaires pour leurs activités, et de quatre chèques pour soutenir quelques petites et moyennes entreprises. Les bénéficiaires ont été choisis à l’issue d’un processus de sélection rigoureux. Je saisis cette occasion pour remercier nos collègues du gouvernement de la République du Congo pour leur soutien et leur participation au processus de sélection des bénéficiaires les plus méritants.

L’objectif principal des États-Unis au Congo est d’aider le gouvernement et le peuple congolais à préserver et à protéger ses trésors environnementaux.  Nous sommes le plus grand donateur international qui appui la gestion durable de la forêt tropicale du Bassin du Congo et soutenons les efforts de gestion durable, de préservation et de protection de sa biodiversité et de ses écosystèmes forestiers tropicaux uniques.  Il ne s’agit pas seulement de protéger la flore et la faune, mais aussi de soutenir les populations congolaises qui vivent dans et autour de ces zones forestières.  Pour ce faire, nous encourageons un développement économique durable et respectueux de l’environnement par le biais de programmes tels que le CEERC.  En d’autres termes, les États-Unis envisagent un avenir positif pour la planète tout en recherchant un avenir radieux pour le peuple congolais.

Au total, les Etats-Unis ont dépensé près de sept cent cinquante millions de dollars depuis 1994 pour protéger le Bassin du Congo, dont quinze millions de dollars, soit environ dix milliards de francs CFA, pour le CEERC.

Dans le don d’aujourd’hui, le peuple des États-Unis investis trois cent quatre-vingt-cinq mille dollars soit deux cent trente-deux millions de francs CFA dans quatre coopératives de taille moyenne et quinze petites coopératives travaillant dans des chaînes de valeur agricole durables.  Cet investissement va améliorer les possibilités d’emploi et générer des revenus pour près de trois cents personnes, dont plus de la moitié sont des femmes et des populations autochtones. Ce don va également contribuer à conserver les forêts et les ressources naturelles.

Ces subventions vont permettre aux agriculteurs congolais d’améliorer leur production et gérer durablement les ressources précieuses du pays.  Si la République du Congo produit davantage des denrées agricoles écologiquement durables, les agriculteurs auront la possibilité de vendre sur les marchés internationaux, y compris ceux des États-Unis. En effet, depuis 1994 (mille neuf cent quatre-vingt-quatorze), un accord commercial est entré en vigueur entre les États-Unis et la République du Congo, facilitant un commerce progressif entre les deux pays. Loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique en sigle AGOA est offre aussi une possibilité aux agriculteurs congolais de vendre leurs produits aux Etats-Unis.  Par exemple, en 2022, les importations américaines de marchandises en provenance de la République du Congo s’élevaient à cent quarante-quatre millions de dollars américains soit quatre-vingt-quinze milliards de francs CFA. Ces chiffres peuvent continuer à croître grâce à cet accord et à notre fructueux partenariat.

 

Les États-Unis vont continuer à travailler main dans la main avec la République du Congo en vue de promouvoir des investissements privés écologiquement durables et respectueux de la préservation de l’environnement.

Cette vision est partagée par les Présidents Biden et Denis Sassou Nguesso.

Les projets tels que le CEERC, vont continuer à soutenir les petits agriculteurs, ainsi que les petites et moyennes entreprises locales, afin qu’ensemble nous soutenions les communautés locales et travaillions à la conservation de l’environnement, à la génération de revenus et à relever d’autres défis de développement auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui.

Longue vie à la coopération entre les États-Unis d’Amérique et la République du Congo !

Merci !

Matondo !